La relation entre Géraldine Maillet et la chirurgie esthétique


Géraldine Maillet et la chirurgie esthétique

Géraldine Maillet et la chirurgie esthétique : la réalisatrice et scénariste française Géraldine Maillet a avoué que la chirurgie esthétique la fait peur et la terrifie. Elle a déclaré « d’abord en tant que maman, par crainte que sa fille puisse y céder, mais aussi parce qu’elle aurait peur de ne pas se reconnaître si elle tentait une opération. »

Géraldine Maillet et la chirurgie esthétique

Dans la généralité des cas, les stars se cachent souvent quand elles ont besoin d’un coup de jeune et d’une intervention esthétique, à parler franchement de leurs chirurgies esthétiques et même à dévoiler le résultat de leur dernière opération effectuée sur le plateau d’une émission de télé.

Dans l’émission du 6 à 7 avec Casta, Géraldine Maillet a été demandée par l’équipe ce qu’elle pensait de l’image des femmes aujourd’hui, qui a beaucoup évolué en raison notamment de la téléréalité et de ses candidates. Géraldine Maillet a alors confié que la banalisation de la chirurgie esthétique lui faisait peur, en tant que maman. Elle a dit par mot « C’est compliqué. Enfin, moi, ça me fait peur parce que j’ai une fille. Et je me dis qu’à 20 ans déjà se mettre des injections, modeler son visage, des prothèses et tout. Moi, je trouve ça terrifiant ».

Géraldine Maillet dans les filets de l’interventions esthétiques ?

Pourtant, l’ancienne mannequin n’est pas opposée à la chirurgie réparatrice en soi. Elle explique même que si elle n’en a jamais fait, elle pourrait un jour céder à une intervention esthétique, en disant « Je ne dis jamais non par principe, mais j’ai peur ».

Et si les opérations esthétiques n’est pas à éliminer selon elle, la fameuse scénariste Géraldine Maillet critique les choix de certaines de ses amies qui ont choisi de foncer vers une chirurgie réparatrice. Ella a déclaré aussi : « Parce que j’ai l’impression que c’est un engrenage. Il y a beaucoup de copines qui ont fait de petites choses et à partir du moment où on met le doigt là-dedans ».