Victoria Mehault et son avis sur les chirurgies esthétiques


Victoria Mehault et les chirurgies esthétiques

Victoria Mehault et les chirurgies esthétiques : Elle se fait connaître en participant à la des Marseillais aux Caraïbes. La belle Victoria a été présente dans l’émission « Ça commence aujourd’hui », où elle a parlé de ses nombreuses opérations de chirurgie esthétique, où elle a donné son avis dans ce sujet.

Victoria Mehault et ses désires

La belle femme n’a jamais caché qu’elle était une grande fan des émissions de la téléréalité. Elle était donc folle de joie quand elle a rejoint la bande de joyeux sudistes. Cependant, à l’époque, la grande copine de Giuseppa Ciurleo avait bien du mal à s’accepter telle qu’elle est. Aussi a-t-elle décidé de remédier au problème dès qu’elle a atteint sa majorité.

Au cours de ce mois, Victoria a donné son avis sur la chirurgie esthétique. Elle a déclaré qu’elle a voulu avoir l’apparition des sœurs Kardashian. Mais elle a visiblement cessé de les considérer comme des modèles : « C’est vrai que si moi, j’avais pu entendre les mots que je m’apprête à dire, c’est-à-dire : s’accepter, essayer de donner le meilleur de soi-même mais pas de ressembler à quelqu’un d’autre et surtout ne pas se dénaturer pour rentrer dans un moule. Si j’avais entendu ça avant, déjà quand j’étais petite, j’aurais moins paniqué et j’aurais mieux vécu et surtout, j’aurais moins fait d’opérations. » A-t-elle déclaré.

Victoria Mehault et les chirurgies esthétiques

Quand l’animatrice lui a montré une photo d’elle lors de son passage dans Les Marseillais à Dubaï, Victoria n’a pas pu se reconnaître. Et d’expliquer qu’à cette période, elle n’avait pas encore réussi à se débarrasser de ses complexes envers son physique :

« J’ai voulu peut-être rentrer dans un moule et ressembler aux filles. Elles font plus que leur âge ! Et là, je vois arriver quelque chose, la Britney qui a souffert. J’avais fait refaire le nez, une liposuccion et le pire, ce sont mes sourcils. On dirait que je suis étonnée tout le temps. Je ne peux pas ma tête, là, je ne peux pas. Faut faire attention, les injections, ça va trop vite. C’est comme les tatouages, les mèches blondes, on devient trop vite accro. » Elle a avoué.